News

Conférence: A LA RECHERCHE DU GÉNIE PERDU

Jeudi, le 7 mai 2015, à l’invitation du Département des Sciences de la Communication (de la Faculté des Lettres, Université de Bucarest), Madame Sylvie Hauser-Borel, professeure associée à la Faculté de Philosophie, Université de Bucarest, dans le cadre de son cours Apports des femmes aux cultures européenes, a donné une conférence intitulée : A LA RECHERCHE DU GÉNIE PERDU. Deux siècles de culture européenne au féminin (d’Elisabeth Vigée-Lebrun à Sofia Gubaidulina).

A l’assistance estudiantine mixte des deux Facultés se sont joints des enseignants comme la professeure Adina Berciu, le professeur Mihai Dinu, le professeur Martin Hauser, UNESCO Chairholder, les maîtres-assistantes Silvia Marin-Barutcieff et Ana Maria Teodorescu. La conférence a été introduite par Cristina Bogdan, directrice du Département des Sciences de la Communication.

La conférence a revélé une partie de la face inconnue et laissée dans l’ombre de l’histoire culturelle européenne, soit la contribution, souvent géniale, des femmes.

Sylvie Hauser-Borel, de la famille de l’écrivain européen Denis de Rougemont, mère de trois enfants adultes, professeure associée à l’Université de Bucarest depuis 2007, est porteuse d’un doctorat/habilitation de l’Université de Neuchâtel (Suisse) et d’un prix academique universitaire, et est ancienne enseignante à cette Université suisse.

Photos de la conférence